V. LA PYRAMIDE DU POUVOIR

PARTIE 5 – La pyramide du pouvoir

Lors de la PREMIÈRE partie de la thématique “UNISSONS-NOUS”, nous avons vu qu’il existe, depuis très longtemps, un code, clé d’une nouvelle source renouvelable et propre qui pourrait révolutionner la vie de l’humanité. Dans la SECONDE partie, nous avons vu que ce code qui aurait été dicté par des personnes venant du ciel selon les anciennes civilisations prouverait l’existence des OVNIS ; dans la TROISIÈME partie, nous avons compris qu’on fait taire l’existence des OVNIS et les inventeurs, qui ont la solution pour alléger la souffrance humaine, afin de ne pas perdre l’intérêt économique de l’industrie de l’énergie (pétrole, charbon, ligne électrique, etc.). En QUATRIÈME partie, nous avons compris qui orchestre cela pour ne pas voir sa richesse et son pouvoir menacé. Cette cinquième partie va nous donner de plus amples informations sur le fonctionnement du pouvoir à échelle mondiale.

        1 – Fonctionnement de la pyramide du pouvoir

44 - Pyramide pouvoir

  • Nous nous situons à la base, vaquant à nos occupations habituelles.
  • Au-dessus de nous se trouve le gouvernement, ces personnes à qui on donne le monopole du pouvoir, et qui l’utilise pour nous taxer et nous contrôler, que l’on soit d’accord ou pas. Mais qui les contrôlent eux ?
  • Au niveau supérieur se trouvent les entreprises. Beaucoup diraient que ce sont les entreprises et non pas les états nations qui dirigent le monde, ils parlent de « corporatocratie ». Leur but étant de prendre possession des ressources mondiales et contrôler les marchés
  • Cette « corporatocratie » doit avoir accès à un argent de faible valeur. Les grandes entreprises obtiennent leurs prêts à des taux préférentiels auprès des grandes banques
  • Ce qui signifie que les élites aisées qui contrôlent les plus grosses banques, contrôlent les entreprises.

          2. Notre argent, qu’en est-il ?

Il est intéressant de voir comme on se pose si peu de questions sur la vie quotidienne. En allant dans une banque pour demander un prêt de par exemple, 50 000 euros, que se passe-t-il vraiment ? Il se passe qu’ils saisissent ce nombre sur notre compte, c’est tout ce qu’ils font. Ils ne sortent pas de pièces, ils n’impriment pas de billets, ils ne déplacent pas de métal précieux, ils mettent simplement la somme de 50 000 euros sur notre compte à partir d’un écran d’ordinateur. Et à partir de ce moment, nous payons des intérêts sur de l’argent qui n’a jamais existé, qui n’existe pas et n’existera jamais ! Il s’avère que l’argent prêté ne représente qu’un neuvième de l’argent dont disposent vraiment les banques.

         3 – La création des banques et son fonctionnement

Cela a commencé avec les orfèvres du 17ème siècle lorsque la monnaie était l’or. L’or était lourd à porter, le véritable métal était donc stocké dans des coffres-forts et le commerce s’effectuait grâce à des récépissés. Ces récépissés représentaient la première forme d’argent papier. Etant donné que seules, quelques personnes retiraient leur or à n’importe quel moment, les propriétaires des coffres-forts, essentiellement les nouveaux banquiers ont commencé à créer des récépissés pour plus de métaux qu’ils n’en avaient réellement.  Ils ont prêté ces récépissés et facturé des intérêts sur de l’argent, en l’occurrence, de l’or qu’ils ne possédaient pas réellement. C’est ainsi que notre système de réserve fractionnaire à vu le jour. Dans ce système, les banquiers sont supposés créer de l’argent à partir de rien, alors que le reste d’entre nous doit travailler dur pour le gagner.

Cela a engendré une forme moderne de servitude dans laquelle la masse de la société travaille désormais pour s’acquitter de ses dettes auprès des banques. Henry Ford déclarait en 1922 « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ». Nous sommes finalement esclaves de la dette d’une classe dirigeante financière ; non pas parce que ces dirigeants sont meilleurs ou plus intelligents, mais parce qu’ils ont manipulé le système à leur avantage et au détriment de la plupart des gens sur la planète !

Catherine Austin Fitts, ancienne sous-secrétaire d’état au logement et développement urbain pendant le mandat du président Bush père, puis conseillère auprès de l’administration Clinton, donne l’exemple suivant : « vous jouez au Monopoly et vous souhaitez acheter la rue de la paix ; je peux tout simplement imprimer de l’argent en permanence, m’en donner plus et abaisser ainsi la valeur de votre argent, en imprimant toujours plus. Peu importe que vous travaillez dur ou que vous réussissiez dans la vie, je peux toujours vous acheter gratuitement ». Alors, comment se fait-il que si vous ou moi créons de l’argent, cela s’appelle de la contrefaçon et que si c’est la banque qui fait cela, on l’appelle l’augmentation des réserves en argent ? Comment les banques ont-elles obtenu ce pouvoir ?

        4. Le pouvoir des banques

45 - Reunion élite

C’est en 1910, sur l’île Jekyll, que les représentants des familles Rockefeller, Rothschild, Morgan et d’autres banquiers privés se sont réunis en privé pour rédiger l’avant-projet de législation qui créera la réserve fédérale américaine. Edward Griffin, chercheur et auteur, explique que les banques centrales sont des cartels bancaires qui ont établi un partenariat avec les gouvernements respectifs des pays où elles opèrent et à qui on a donné le monopole des créations de réserves d’argent d’une nation. C’est le cadeau que leur ont offert les politiciens si on peut dire, pour le partenariat. Que font les banquiers pour les politiciens en retour, puisqu’ils détiennent le pouvoir de le faire ? Ils promettent de créer de l’argent à partir de rien à chaque fois que le gouvernement en a besoin ! Nous sommes donc les esclaves de la dette qui doivent travailler pour rembourser la facture ; l’impôt sur le revenu a notamment été créé en 1913 afin que vous et moi payions la dette des politiciens ainsi que les intérêts aux banquiers.

46 - Presidents

         5 – Comparaison d’une économie saine à un tore sain

Catherine Austin Fitts a comparé une économie saine à un tore plein de vitalité, équilibré, libre et dynamique par opposition à ce qui se passe dans notre économie actuelle. Elle explique que c’est un système très dynamique et qui tend vers l’optimisation, mais il y a un ver solitaire au cœur de ce système. Un ver solitaire injecte une substance chimique dans votre corps, qui vous donne une furieuse envie de ce qui est bon pour le ver, mais néfaste pour vous, vous vous retrouvez avec un parasite très manipulateur qui se goinfre au détriment du tout ! Nous vivons dans une économie du ver solitaire, où l’élite financière représente ces vers, qui se nourrissent sur notre dos et ils n’aiment pas que l’on fasse voler leur couverture en éclat ! Après que Catherine ait commencé à dénoncer la corruption du gouvernement au plus haut niveau, le FBI a fait irruption dans son entreprise et a saisi ses biens. Elle a été traînée en justice pendant 10 ans après avoir été déclaré innocente.

         6 – Les dégâts de la réserve fédérale

Nous avons donc la réserve fédérale américaine, une entreprise privée avec le monopole sur la création d’argent, mais sans responsabilités, soutenue par un gouvernement qui détient le monopole du pouvoir. On a vendu au pays que la réserve fédérale est une institution qui aiderait à stabiliser l’économie et resterait indépendante de la politique, mais dans les faits, en presque un siècle d’existence, elle a tout simplement fait le contraire. Depuis qu’elle existe, nous avons été volés à travers l’inflation et le pouvoir d’achat du dollar a baissé de plus de 97%. Et le faussé des richesses démontre clairement que peu de personnes détiennent la grande partie de l’argent. 16 ans seulement après la création de la réserve fédérale, les Etats-Unis ont connu la grande dépression, les banquiers de l’élite ont retiré leur argent de la bourse avant le krach boursier de 1929. Après le krach boursier, ils ont utilisé cet argent pour acheter des actions à bas prix et des banques plus petites en faillite, pour une bouchée de pain.

Parmi les banquiers qui ont consolidé leur richesse de cette manière, on trouve les Rothschild, les Rockefeller et les Morgan. Un scénario similaire s’est produit lors de l’effondrement financier de 2008, avec les mêmes banquiers tirant profit de la situation ; dans les années précédent cet effondrement, les grandes banques, notamment « Bank of America », « Citibank » et « Chase », contrôlées par les Rothschild, les Rockefeller et les Morgan ont rassemblé et vendu des mauvais prêts dont ils savaient qu’ils ne seraient pas remboursés. C’est comme mettre des oranges pourries dans une boîte et les étiqueter « qualité supérieure ». Lorsque les prêts douteux ont été finalement découverts, tout le monde a été touché ; les gens ont perdu leurs maisons, leurs emplois, leur entreprise et leur retraite. Entre-temps, les plus grosses banques, à l’origine du problème, se sont renflouées ! Pourquoi ?

Pourquoi la réserve fédérale aurait donné des milliers de milliards de dollars aux banques alors que la majorité des américains étaient contre l’idée de les renflouer et pourquoi ne pas venir en aide aux plus démunis plutôt que de soutenir les investigateurs de l’effondrement financier ? Éventuellement parce que les mêmes personnes qui ont créé la réserve fédérale, les Rothschild, les Rockefeller et les Morgan la contrôle toujours et l’utilise pour se renflouer à notre détriment. Le quasi effondrement de 2008 serait alors le résultat d’un plan de  type « prendre et laisser tomber » orchestré, conçu et mis en œuvre par les grands banquiers pour renforcer leur richesse et leur pouvoir.

       7 – La crise économique : un coup de maître des familles d’élites

47 - ETAPE 1 CRISE

La première étape consiste à mettre en circulation une quantité importante d’argent des unités d’échange, en baissant les taux d’intérêt et accordant un grand nombre de prêts. Il y a alors un boum avec le grand nombre d’unités d’échanges en circulation et une activité économique intense avec tout l’argent qui passe de main en main. Cela génère de l’emploi et comme de plus en plus d’argent est dépensé, la demande augmente, les entreprises contractent plus de demande de prêts d’argent frais afin d’augmenter leur production. Au quotidien, les gens sont confiants et puis quelque chose change.

48 - ETAPE 2 CRISE

C’est la deuxième étape qui arrive, où ils font grimper les taux d’intérêt, de moins en moins de personnes contractent des prêts et de toute façon, les banques renforcent les critères pour pouvoir obtenir des prêts. De même, étant donné que les taux d’intérêt ont augmenté, une partie plus importante du revenu de la population sert à rembourser les intérêts supplémentaires et non pas à acheter des biens. Tout à coup, il n’y a plus autant d’argent en circulation et c’est pourquoi les achats de biens baissent, les entreprises voient leurs profits diminuer et doivent supprimer des emplois. Les gens perdent leur emploi, ne peuvent plus rembourser le prêt de la grande maison qu’ils avaient acheté lorsque tout allait bien.

49 - ETAPE 3 CRISE

C’est alors que la troisième étape arrive lorsque les banques commencent à ramener la ligne de pêche qu’elles avaient lancée, car puisque les entreprises et particuliers font faillite, ce sont elles qui possèdent la véritable richesse, les propriétés, les terres et les ressources pour lesquelles elles avaient accordée une signature, des prêts de simples chiffres sur un écran. Le résultat ? Le vol et l’accumulation de la véritable richesse du monde dans les mains d’une poignée de personnes.

50 - soutenez Thrive

L’élite se positionne de manière à contrôler l’accès à tout ce dont nous avons virtuellement besoin pour survivre. Peu importe où nous allons dans le monde, le système bancaire contrôle l’argent, les banquiers décident si les gens peuvent manger où nous, qui est milliardaire et qui vit avec moins d’un dollar par jour ! Celui qui contrôle l’argent, contrôle le monde et peu de gens contrôlent l’argent. Tout cela signifie que l’échec et la souffrance de tant de personnes représentent le succès et l’accomplissement d’une poignée de personnes. C’est-à-dire l’élite des banques centrales qui a convaincu le monde de laisser créer de l’argent ; ils disposent déjà de fortunes conséquentes, alors quel est leur objectif final ? Quel est leur vrai programme ?

C’est ce que nous allons découvrir dans le chapitre SIX

Advertisements

2 thoughts on “V. LA PYRAMIDE DU POUVOIR

  1. Pingback: PROJET “UNISSONS-NOUS” | Sophie Adventures

  2. Pingback: 10 BEST PEACEFUL PLACES IN PARIS TO HANG OUT – SophieAdventures

Share your comments / Partage ton opinion :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s