Escape to Isla Mujeres and keep quiet!

Thursday 12th of November, after meeting my notary with Mariana, I went with Daniel, my roommate and a few other people in a salsa club.

Living and breathing Cancun by day and night

This party was an experience of another world for me but a great experience though, where I started to learn a bit about Salsa (it reminded me my adventures in Spain) 🙂 Before that, Julien, my new friend offered me to join him to a party with a group of French and Mexicans; because of the salsa party I promised to Daniel, I did not stay long. But a week later, on Friday 20th, I spent the evening with that same group of young and friendly people.

DSC_0543

Le jeudi 12, après ma rencontre avec Mariana chez mon notaire, j’avais promis à Daniel, mon colocataire, de l’accompagner avec d’autres personnes dans une discothèque de Salsa.

Vivre et respirer Cancun de jour comme de nuit

Cette soirée fut une expérience d’un autre monde pour moi, mais une très belle expérience où j’ai pu commencer à m’entraîner à faire quelques pas de danse latine (cela m’a rappelé mes aventures en Espagne) 🙂 Avant cela, Julien, mon nouvel ami (je qualifie difficilement quelqu’un d’ami et je suis peu entourée, mais il est parfois de ces rencontres où l’on sait immédiatement si une histoire d’amitié se créera ou pas, d’autant plus que je crois peu aux relations amicales fille-garçon) m’avait proposé de l’accompagner à une soirée de départ d’une copine Belge faisant partie d’un groupe de Français et Mexicains, ce que j’avais accepté, bien que je n’étais pas restée longtemps.  Une semaine plus tard, le vendredi 20, ce sont chez ces mêmes Français que nous avons passés la soirée, un groupe de jeunes ayant plus ou moins mon âge, très sympathiques.

DSC_0544

Montée en puissance du stress concernant l’avancement de mes papiers

En attendant, malgré les belles rencontres et sorties, je suis préoccupée par rapport à mon fidéicommis, j’en suis toujours au même point depuis mon arrivée. Vous l’avez lu dans mon article précédent, tandis que seulement 2 semaines après mon arrivée, mon notaire m’a emmené à la banque pour remplir les papiers, il manquait encore un document de sa part la semaine suivante d’après mes échanges avec Yazmin, la banquière. Apparemment, nous aurions les papiers nécessaires pour la banque une semaine plus tard. C’est tellement compliqué de travailler avec les Mexicains, ils sont tellement lents, mais tellement ! Le mardi, un jour avant la date prévue de réception de mes documents pour que la banque puisse préparer mon fidéicommis, je décide de relancer mon notaire, comme tous les jours depuis le samedi précédent (je déteste courir après les gens, mais je ne sais plus quoi faire, voilà 3 semaines que je suis arrivée !) et je me rends compte qu’il n’y a toujours rien de fait ! … Je tourne littéralement en rond ! Je ne sais plus quelle stratégie adopter pour que mon notaire fasse son travail.

DSC_0546 (2)DSC_0548

Stress ramp-up regarding the slow progress of my papers

Meanwhile, despite the great meetings and parties, I am concerned over my trust of property, I am still at the same point since my arrival. You read it in my previous article, while only 2 weeks after my arrival, my notary took me to the bank to fill in the papers, he still had one document to give that the bank had still not received a week after, according to my exchange with Yazmin, the banker. Apparently, it would take one more week. It’s so complicated to work with the Mexicans, they are so slow! On Tuesday, a day before the expected date of receipt of my documents for the bank to prepare my trust, I decided to call my notary again, as every day since the previous Saturday (I hate chasing people, but I did not know what else to do!) and I realize that there was still nothing done! … I was literally going round and rounding in circles! I did not know what strategy to follow anymore for my notary to do its job.

DSC_0550

Almost a month in Cancun and I am still at a standstill!

My notary understood I was very annoyed by the situation and the fact that he was taking me for a fool. The pressure I put on him suddenly seemed to work, the papers were supposed to arrive the next Monday (another 5 more days to wait!) and would be available to the bank so my trust can be done. I also asked my notary to help me with the “uso de suelo” which is the document that gives information on the restrictions of the land in terms of construction, but actually, as long as I don’t have my deed, I cannot get the “uso de suelo” so I’m stuck as long as my notary does not decide to do his job …

DSC_0561

Bientôt un mois à Cancun et je suis encore au point mort !

Mon notaire comprend à ma manière de m’exprimer que je suis agacée par la situation et le fait qu’il me prenne pour une imbécile. Mon coup de pression a l’air de fonctionner, il semblerait que les papiers arriveront lundi prochain (encore 5 jours de plus à patienter !) et seront donc à disposition de la banque pour que celle-ci prépare mon fidéicommis. J’en profite pour lui demander également de m’aider à avancer sur mon « uso de suelo », le document qui donne les informations sur les restrictions du terrain, en termes de construction, que je ne pourrais d’ailleurs récupérer qu’après réception de mon titre de propriété, donc je suis bloquée, tant que mon notaire ne se décide pas à faire son travail…

Se changer les idées pour ne pas devenir folle !

Ce même mardi, j’avais prévu d’aller à une réunion Couchsurfing pour la première fois de ma vie. Il s’agit de rencontrer des gens venant de tous horizons, mais vous aurez compris que mon but était davantage de créer des contacts avec des Mexicains ; le rendez-vous était annoncé à 19h30 … En bonne française ponctuelle, j’y arrive à l’heure, mais il n’y a personne. A 20h00, soit 30 minutes après l’heure de la réunion, l’organisateur a quand même daigné envoyer un message pour dire que l’événement était annulé, car il a été malade toute la semaine ; très bien, donc que ce soit sur le plan professionnel ou personnel, ils ont tous le même mode de fonctionnement nos amis Mexicains 🙂 Et bien, il va vite falloir s’adapter pour bien m’intégrer et bien vivre dans le pays.

Je ne dis pas qu’ils ont tort, au contraire, ils ont s’en doute raison de tout prendre à la légère et de vivre T.R.A.N.Q.U.I.L.L.E.M.E.N.T (quand je vois à l’inverse des gens comme mon père, esclave des temps modernes, se tuant à la tâche pour quelques euros à la fin du mois permettant de payer impôts sur le revenu, impôts locaux, impôts fonciers, crédits, etc. Pendant que son employeur, faisant partie du CAC 40, s’en met plein les poches) ; quoi qu’il en soit, ce mode de vie est assez déroutant lorsque l’on arrive d’un pays où tout le monde est à 100 à l’heure du réveil au coucher ! N’oublions pas que je venais de passer 3 ans à Paris et que je suis originaire du Nord où nous avons l’habitude de « saquer d’dans » (faire les choses rapidement). Finalement, je rejoins Julio du groupe des Français à Las Americas afin d’y boire un verre ; ce dernier me propose une sortie à Isla Mujeres pour le lendemain. Parfait ! Cela me détendra un peu et me permettra de découvrir davantage de la région 🙂

DSC_0574 (2)

Get my mind off things to not go crazy!

That same Tuesday, I had planned to go to a Couchsurfing meeting (to meet people from all over the world, but especially Mexicans for me of course) for the first time in my life. The appointment was at 7:30 p.m. I was on time but nobody was there and 30 minutes after the time of the meeting, the organizer sent a message to say the event was canceled because he was sick all week; well, so they all have the same mode of operation our Mexican friends for both personal and professional things 🙂 I will have to get used to in order to be integrated in the country.

I am not saying they are wrong, they are certainly right to take everything lightly and live Q.U.I.E.T.L.Y (when I see people like my father, a slave of modern times, killing himself at work for a few euros at the end of the month in order to pay income taxes, local taxes, property taxes, credits, etc. While his employer, part of the CAC 40, put a lot in his pockets); anyway, this lifestyle is quite confusing when you come from a country where everyone live life in the fast lane! Do not forget that I had just spent three years in Paris! Finally, I joined Julio of the French group in Las Americas to have a drink; he proposed me to go to Isla Mujeres the next day. Perfect ! It will relax me and allow me to see more of the area 🙂

DSC_0578DSC_0583DSC_0591 (2)

Départ sur la merveilleuse île des femmes 😀

Le mercredi 25 novembre, je prends donc le taxi en direction de Puerto Juarez afin d’y rejoindre Julio, le copain français. De là, nous nous rendons en ferry sur l’île d’Isla Mujeres. Julio a eu une excellente idée en me proposant cette sortie, car nous avons passé une superbe journée ! Nous sommes arrivés sur l’île à 11h30 et avons directement loué un scooter, ce qui nous a permis de visiter l’ensemble de l’île dans un premier temps. Ensuite, nous avons déjeuné sur une plage paradisiaque de sable blanc et eau turquoise, avant d’aller installer nos serviettes et nous baigner. Vers 16h00, heure du goûter, autrement dit, heure de s’acheter une coco 🙂 Quel plaisir, depuis 3 ans que je n’en avais plus mangé ! Puis à 17h00, nous avons refait un dernier tour de scooter dans le village avant de visiter une auberge de jeunesse et puis admirer le coucher de soleil, absolument magnifique ! Il était 19h00, lorsque je suis rentrée à la maison et 21h30 lorsque j’ai rejoins le groupe des copains mexicains et français pour une soirée karaoké.

Mon escapade complète à Isla Mujeres peut être visionné en vidéo ci-dessous dans cette article 🙂 Vous y trouverez toutes les informations et prix pour vous faire une journée similaire !

DSC_0592

Departure for the wonderful island of women: D

Wednesday 25th of November, I took a taxi to Puerto Juarez where Julio, my French buddy and I went by ferry to the island of Isla Mujeres. Julio had a great idea by offering me this journey because we had a great day! We arrived on the island at 11:30 a.m. and have immediately rented a scooter, which allowed us to visit the entire island at first. Then we had lunch on a paradise beach of white sand and turquoise water, before set up our towels and swim a bit. Around 4 p.m., snack time, so we bought a coconut 🙂 Then, at 5 p.m., we visited the village with the scooter before visiting a hostel and then admire the sunset, absolutely beautiful! It was 7 p.m. when I got home 9:30 p.m. when I joined the group of Mexican and French friends to a karaoke night.

My full journey to Isla Mujeres in video can be seen just below in this post 🙂 You’ll find all info and prices to organize a similary day!

DSC_0596

What is your favorite island in the world you have visited or would like to visit?
Quel est votre île préféré sur Terre que vous avez visité ou aimeriez visiter ?
Advertisements

3 thoughts on “Escape to Isla Mujeres and keep quiet!

Share your comments / Partage ton opinion :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s